Mobile-banking : que font les banques congolaises ?

L’industrie des services financiers par mobile est aujourd’hui largement dominée par les opérateurs téléphoniques.

Le service M-Pesa, proposé dès 2007 par l’opérateur de téléphonie mobile Safaricom au Kenya, reste une référence, lorsque l’on parle du mobile-banking. M-Pesa compte aujourd’hui plus de 14 millions d’utilisateurs.

En Afrique francophone, ce sont Orange Money, MTN Mobile Money et Airtel Money qui contrôlent ce secteur, soit des services lancés par des opérateurs téléphoniques. Airtel a ainsi déployé son offre dans 12 pays, MTN dans onze et Orange dans neuf.

Depuis 2010, Safaricom a lancé M-Kesho, un service subsidiaire à M-Pesa qui permet d’avoir un compte bancaire (épargne) dans une banque traditionnelle à travers son téléphone portable. C’est avec Equity Bank, une grande banque commerciale offrant des services de micro finance, que M-Kesho a été lancé. Moins de deux ans après, 700 000 comptes ont été ouverts pour un total de quelques 8 millions de dollars de dépôts.

La succes story kenyane a fait rêver les opérateurs mobiles en RDC. Avec une superficie de 2 345 409 km2, un taux de bancarisation de… Cliquez-ici pour lire la suite sur le blog de Francis Risaci. 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter