La RVA réclame plus de 6 millions USD à l’administrateur gérant de BlueSky Airlines

La Régie des voies aériennes (RVA) réclame à Stavros Papaioannou, administrateur gérant de la nouvelle compagnie aérienne « BlueSky Airlines », la somme de plus de six millions USD d’arriérés de redevances d’exploitation aérienne, restés impayés depuis quelques années, indique une...

Le document précise que M. Stavros Papaioannou est à l’origine de la création de BlueSky Airlines. Il a été plusieurs fois dans un passé récent actionnaire principal des compagnies aériennes qui sont tombées en faillite.

Ces sociétés sont restées débitrices de la RVA pour un montant dépassant six(6) millions USD. « Cet état de fait génère des craintes légitimes quant à la capacité de votre nouvelle société à respecter ses obligations», peut-on lire dans cette correspondance.

Selon une source proche de l’aéroport international de Ndjili, un avion de BlueSky Airlines qui devait effectuer son vol inaugural Kinshasa-Lubumbashi dimanche, est reste cloué au sol sur ordre des autorités du pays, pour non paiement de ladite somme.

M. Stavros Papaionnou était le patron de la compagnie aérienne Hewa Bora dont un avion s’était écrasé sur l’aéroport de Kisangani le 8 juillet 2011, faisant une centaine de morts parmi les passagers. Jusqu’à ce jour, rappelle-t-on, les familles des victimes n’ont jamais été indemnisées.

Selon la source, M. Stavros Papaionnou a prétendu que l’aéronef était assuré par une société d’assurance étrangère.

Après cet accident de Kisangani, la licence d’exploitation lui avait été retirée. Dans les couloirs de l’aéroport de Ndjili, on laisse entendre que Stavros n’a jamais été inquiété. Ce qui lui permet de créer chaque fois de nouvelles sociétés d’aviation, en vue d’échapper au paiement des créances cumulées. Il est ainsi passé de Zaïre express à BlueSky Airlines en passant par Congo Airlines, Alliance Airlines, Hewa Bora et Fly Congo, soutient la source.

(ACP)

Commenter

Cliquez-ici pour commenter