Fourniture d’électricité: l’ADG de la SNEL promet d’améliorer la desserte

La population kinoise en a ras-le-bol. Trop de coupures intempestives et régulières.Dans certains coins de la capitale, le courant n’est disponible que tard dans la nuit. Inutile de parler des délestages, on s’achemine plutôt vers un service minimum. Tableau sombre de la desserte à...

Face à cette situation critique, Eric Mbala, Directeur général de la Société Nationale d’électricité(SNEL) ne reste pas insensible. Ce dernier promet d’améliorer sensiblement  la desserte.

Parlant des causes, Eric Mbala estime que cette crise est due principalement aux pannes observées dans les centrales de Inga, Zongo, Nseke et Nzilo et deux machines qui sont à l’arrêt à la centrale d’Inga. Les travaux de réhabilitation sont en cours dans les lignes Inga-Kolwezi et Inga-Kinshasa. En outre, les travaux de construction de la deuxième ligne Inga-Kinshasa qui prendront fin à la fin du mois de mars permettront d’améliorer sensiblement la fourniture.

Le n°1 de la SNEL a annoncé l’acquisition des hélicoptères pour la surveillance de la ligne.

Le désordre dans la distribution est en partie du aux raccordements frauduleux observés ci et là. La SNEL s’attèle à les démanteler une fois qu’ils ont été découverts dans la mesure où ils représentent un danger.

D’ailleurs, la loi sur l’électricité réprime ce genre de pratiques. C’est pourquoi, Eric Mbala en appelle au concours des Forces de l’ordre. Pour lutter contre les factures salées, la SNEL a mis en place un réseau de correspondants pour attester le nombre d’heures de fourniture et les facteurs de gêne. Par ailleurs, la SNEL poursuit l’implantation des cabines à travers la capitale. Et la plupart de cas sur financement propre.   

Enfin, Eric Mbala précise que le dernier expert arrive jeudi 18 février dans la soirée pour le groupe 24.#

Commenter

Cliquez-ici pour commenter