Quand la ville morte frappe le secteur bancaire

Plusieurs banques commerciales sont restées fermées à Kinshasa ce mercredi 19 octobre, alors que l'opposition congolaise a appelé à une journée ville morte.

La journée ville morte décrétée par l’opposition politique congolaise a paralysé l’activité économique en République démocratique du Congo, plusieurs banques commerciales et grands magasins n’ont pas pu ouvrir le 19 octobre

Les agences de la Banque Internationale pour l’Afrique au Congo (BIAC) du centre-ville et de la commune de Limete sont restées fermées toute la journée, observent les reporters d’Economico.cd. Même situation pour celles de la Bank of Africa (BOA) ou BGFIBANK situées sur Boulevard du 30 juin.

Joint au téléphone, un responsable de la BIAC a justifié cette situation en affirmant que  son personnel a eu « des difficultés de transport ».

 » La majorité ne s’est pas présentée à leurs postes de travail ce matin, et plusieurs d’entre-eux ont affirmé avoir des difficultés à prendre un bus ou un taxi« , explique ce haut cadre de la BIAC qui a requis l’anonymat.

Au grand marché de Kinshasa, le Zando, plusieurs magasins sont également restés fermés, d’autres tournaient au ralenti.

Des sources concordantes ont signalé des situations identiques à Goma et Bukavu.
Par ailleurs, Lubumbashi, la deuxième ville de la RDC semble avoir connue une plus intense activité que Kinshasa. Nos sources sur place affirment une relative activité économique, rapportant toutefois une situation « anormale ».

Commenter

Cliquez-ici pour commenter