Glencore concrétise le rachat des parts du groupe Fleurette dans les mines du Katanga

Présent en République démocratique du Congo depuis 2008, Glencore renforce sa position dans le secteur minier congolais en rachetant les parts du groupe Fleurette dans Mutanda Mining SARL (Mumi) et Katanga Mining Limited (KML).

Présent en République démocratique du Congo depuis 2008, Glencore renforce sa position dans le secteur minier congolais en rachetant les parts du groupe Fleurette dans Mutanda Mining SARL (Mumi) et Katanga Mining Limited (KML). 

C’est par un communiqué de presse (disponible ici) que Glencore a annoncé ses prises de position dans le secteur minier katangais. En rachetant les 31 % des parts restantes du groupe Fleurette dans Mutanda Mining SARL et 10.25% de Katanga Mining Limited, le groupe suisse devra débourser près de 960 millions de dollars (922 millions de dollars pour Mumi; 38 millions de dollars pour KML). La détermination de la valeur des actions des deux sociétés minières a été faite par une société indépendante BMO Capital Markets Limited.

Suite aux différents engagements entre les deux sociétés, le groupe suisse ne paierait au final que 534 millions de dollars. En outre, Glencore a acquis des prêts d’actionnaires du groupe Fleurette par Mutanda Mining Sarl pour un montant de 130 millions de dollars.

A l’issue de ces différentes transactions, Glencore détient désormais 100% des actions de Mutanda Mining SARL et environ 86,33% des actions de Katanga Mining Limited.

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter