La BRALIMA: victime de la crise économique

Propriétaire de Bralima, le groupe Heineken se porte bien avec 20 milliards d'euros de revenus selon un rapport publié le 22 février. L'Afrique, le Moyen Orient et l'Europe de l'Est représentent 15% de ses revenus. Cependant en 2016, Bralima a connu une perte de 286 millions d'euros.

Le géant brassicole Heineken, propriétaire de Bralima, a publié son rapport annuel 2016 ce 22 février. Le groupe hollandais se porte bien avec 20 milliards d’euros de revenus pour 200 millions d’hectolitres de bière vendus. L’Afrique, le Moyen Orient et l’Europe de l’Est représentent 15% de ses revenus.

Par contre, la Bralima a enregistré une dépréciation de ses actifs de l’ordre de 286 millions d’euros. Selon le rapport annuel 2016, plusieurs faits ont contribué à ce résultat négatif notamment la baisse des cours des matières, le ralentissement des investissements et de la consommation. L’incertitude politique et la dépréciation du Franc congolais face au dollar américain constituent d’autres facteurs de la morosité de l’économie congolaise.

Il faut rappeler que la Bralima est présente sur le territoire congolais depuis 1923 et sa première bière est sortie de l’usine en 1926. En 1987, Heineken devient l’actionnaire de référence.

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter

  • Ah la primus toujours présente depuis notre naissance. Ca ira car la terre congolaise est éternelle et ce que nous vivons actuellement passera avec ses acteurs. Produisez toujours et on consommera le temps de noyer un tout petit peu le stress.