Honorable Baudoin Mayo Mambeke: « Le ministre Emery Okundji nous a totalement comblés »

Ces  mots sont de l’ Honorable Baudoin Mayo Mambeke,  président de la Commission des Infrastructures et travaux publics. Le député UNC se réjouissait ainsi devant la presse après la séance des réponses du ministre des PTNTIC à ladite commission sur les deux projets de loi sur les...

Ces  mots sont de l’ Honorable Baudoin Mayo Mambeke,  président de la Commission des Infrastructures et travaux publics.

Le député UNC se réjouissait ainsi devant la presse après la séance des réponses du ministre des PTNTIC à ladite commission sur les deux projets de loi sur les télécommunications qui seront bientôt envoyés en plénière pour examen et adoption.

Pour mémoire, le ministre des PTNTIC a été invité le mardi 30 mai  par la Commission des Infrastructures et Travaux Publics pour y présenter la quintessence des nouveaux projets de loi sur les télécoms et sur le commerce électronique.

Après son exposé,  des nombreux députés se sont succédés au micro pour présenter leurs préoccupations quand à la matière et au secteur. A la fin de la séance du mardi 30 mai, il  a sollicité un temps pour répondre. Le rendez-vous était pris pour ce vendredi 02 juin où,  suite à sa prestation, le président de la Commission a exprimé sa totale satisfaction.

 » Il a répondu avec précision à chaque député ! » , s’ est écrié un Honorable Mayo pourtant connu pour la sévérité de ses interventions.

 » La commission va intégrer les amendements nécessaires et le texte sera envoyé bientôt en plénière » a-t-il précisé non sans avoir souligné le caractère sensible de la matière.

« Nous vivons une économie numérique et le pays doit combler  son retard dans ce domaine tout en sauvegardant le climat des affaires et en prenant des précautions sécuritaires« ,  a expliqué cet avocat de profession.

Espérons que les doléances des opérateurs du secteur et celles des grands consommateurs qui se retrouvent non seulement dans les banques, la presse en ligne et des dizaines de millions de congolais seront pris en compte dans l’examen de ces lois où la moindre injustice peut déclencher des graves crises.

 

Aline Engbe.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter