HacKin 2017: codeurs à vos claviers !

Hackin 2017 est un hackathon, c'est-à-dire une compétition où des codeurs doivent réaliser un projet dans un temps imparti. Du 30 juin au 1er juillet, plusieurs équipes de Kinshasa s'affronteront pour créer un projet dans le numérique destiné au marché congolais.

C’est à Philippe Kabuya, grand gourou de la scène numérique congolaise et co-fondateur du Lumumba Lab, que l’on doit cette intiative. Quand on lui demande ce qu’est #HacKin2017, Philippe Kabuya alias Keyser Sôze répond assez simplement : « Hackathon est un accélérateur d’innovation par l’intelligence collective. ».

Les compétitions numériques: la troisième vague

Depuis de nombreuses décennies, le monde numérique conquiert à son rythme la RDC. La première vague est venue des universités avec l’enseignement de l’informatique à des élites. Cependant au rythme de la digitalisation et de l’abaissement des coûts d’équipements, l’université a perdu le monopole du savoir et du savoir-faire au profit de centres de formation et d’instituts spécialisés dont le plus célèbre est l’ISIPA.

La deuxième vague est celle des hubs avec une jeunesse qui n’a peur de rien. Souvent autodidacte, très connectée à l’étranger, peu soutenue par les pouvoirs publics mais parée d’audace, cette jeunesse se réunnit dans des endroits atypiques: cafés, bars, centres culturels,… pour parler de ses expériences et de ses espoirs, de ses rêves et de leurs contraintes. Imani Hub est un des précurseurs en la matière.

Les compétitions numériques sont la troisième vague. Elles restent souvent anecdotiques par manque de volonté des sponsors ou souffre de l’internationalisme:  ouvertes à des régions si vastes, il est difficile qu’elles bénéficient de la couverture médiatique nécessaire à leur épanouissement en RDC.

L’année 2017 sera numérique ou ne sera pas 

Après Seedstars prévue en juilet 2017, HacKin 2017 est le deuxième concours d’envergure dans ce domaine. Keyser Söze l’a voulu innovant et original: «  il s’agit de créer dans un temps relativement court, un service, une application numérique, un site web et exposer ce projet lors d’un pitch de 7 minutes présentant le concept, une maquette/ prototype plus ou moins abouti et un modèle économique. Un jury de professionnels évaluent alors l’originalité du projet, sa faisabilité technique et économique et décerne un prix au meilleur projet ».

Grâce à #HacKin2017, le public découvrira peut être le prochain WapiMed (santé), emart.cd (e-commerce), Night loto (divertissement numérique), youdee.cd (vente/location immobilière) ou baziks (musique en ligne). Cette année les projets devront s’intéresser à la santé, l’éducation, la mobilité et le transport,  et le tourisme. Il faut noter que ce concours est soutenu par les villes de Bruxelles et de Kinshasa. Le premier prix est de 4.000$  et de nombreux lots sont à gagner pour les participants notamment des tablettes, des ordinateurs, … Cependant au-delà de la compétiion, #HacKin2017 se veut une rencontre entre passionnés et professionnels du numérique pour développer de nouvelles synergies et construire des ponts.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur leur page Facebook ici.

 

Madimba Kadima-Nzuji

Commenter

Cliquez-ici pour commenter