La Banque centrale relève son taux directeur à 20%

Pour lutter contre la volatilité du Franc congolais, la Banque centrale a décidé de relever son taux directeur de 14% à 20%. Cette manoeuvre devrait selon l'institution monétaire contribuer à stabiliser la monnaie nationale.

Le Franc congolais a perdu la moitié de sa valeur depuis 2015. Plusieurs facteurs expliquent cela: la contraction de la demande chinoise en termes de matières premières, la baisse des recettes fiscales issues du secteur minier (Glencore a payé 77% de moins en 2016 comparativement à 2015), les déficits gouvernementaux abyssaux,…

Le dernier ajustement datait de février. La Banque centrale prévoit une croissance de 3,1% en 2017 pour un taux d’inflation maimum de 33,12% (25,04% en 2016).

 

La rédaction

Commenter

Cliquez-ici pour commenter