Quand RwandAir s’envole pour l’Europe, cela interpelle

Dans cette tribune, le blogueur et tech evangelist s'interroge sur la responsabilité des populations congolaises dans le changement de leur environnement. Au final, blamer l'autre n'est ce pas fuir sa propre responsabilité ?

La chute du prix des matières premières a affecté la plupart des exportations, en particulier celles du pétrole, dans les pays africains. C’est un phénomène temporaire. Si on voit un peu plus au-delà, les plus gros marchés sont le Nigeria, l’Afrique du Sud, le Kenya, l’Éthiopie, l’Angola, et, en dépit de son instabilité, la RD Congo. C’est en ces mots que se confiait Tewolde Gebre Mariam, DG d’Ethiopian Airlines dans une interview publié le 24 avril 2017, qu’il a accordé à Jeune Afrique.

J’ai posté sur Facebook que je me posais bien des questions et que cela m’interpellait quand j’apprenais que depuis 14 juillet 2017, RwandAir déploie ses ailes jusqu’en Belgique à Bruxelles. Je me permet même plus de dire que c’est un petit pays quand je vois que finalement la taille ne fait pas l’homme.

Entre éclat de rire et grande tristesse … Qu’avons nous fait au Bon Dieu … RaphaEl Kitenge

Raphael comme beaucoup de Congolais vivent spectateurs d’un monde qui bouge et qui avance presque sans le Congo.

Le potentiel dont parlait Tewolde Gebre, le DG d’Ethiopian passe par un long process pour aboutir à un résultat qui rendrait heureux le peuple Congolais.

En juin 2015, Jeune Afrique Magazine annonçait que Kinshasa a acheté deux Airbus A320 d’occasion auprès du transporteur italien Alitalia pour la compagnie aérienne nationale Congo Airways. Le montant de la transaction était estimé à 50 millions de dollars.

Quand le grand Congo achète des avions d’occasion, le jeudi 25 juin 2015, nous apprenons que la compagnie aérienne RwandAir a obtenu un prêt de 160 millions de dollars auprès de la banque régionale PTA Bank pour financer l’achat de deux appareils du constructeur européen Airbus A330. Ces deux appareils, ont été livrés en 2016.

Mon ami Ruddy Kielo, s’est lâché comme vous allez le voir si ci-dessous mais je pense que nous pouvons aller plus loin dans la reflexion.

Ils ont simplement refusé que nos avions volent en Europe. Les mêmes airbus utilisés par le Rwanda. Quand c’est à Kigali, ces avions sont safe. Une fois au Congo, ils sont dangereux. Tout simplement pour combattre hewa bora qui à l’époque drainait un max de client qui allaient et venaient en RDC. Ce mal il faut bien l’étudier…

Un petit pays aidé par tous… Le comparer au Congo qui a fait la pluie et le bon temps sans aide.. Non. Le Rwanda ne fera jamais partie ma liste des like. … Ruddy Kielo

Allons-nous continuer à blamer le monde ? ou nous pouvons faire mieux … se poser les bonnes questions et nous remettre au travail.

Ruddy sur ce coup, je ne crois pas qu’il faut mettre la faute sur le Rwanda. les avions même s’ils sont les mêmes, ceux du Rwanda sont neufs et extrêmement bien entretenus… Les nôtres qui nous ont coûté des milliers de dollars on sait où on les a ramassé. non ce n’est pas le Rwanda le problème. un pays comme la RDC ne pas avoir de compagnie d’aviation sérieuse aux standards internationaux, non ce n’est pas la faute du Rwanda. c’est la mauvaise fois des dirigeants politiques et la passivité de notre jeunesse. … Grace Okani

RwandAir offre du WiFi dans certains de ses avions, est-ce aussi un complot ?

 

Filip KABEYA « Keyser »

Founder @LumumbaLab | Co-Founder Café Numérique Kinshasa

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter

  • Arretons de toujours pointer du doigt le Rwanda. Arretons de pillaier du matin au soir
    Regardons nous en face, reconnaissons nos erreurs et cherchons voies et moyens pour sortir de ce gouffre.