First Cobalt se retire de la RDC

La compagnie minière First Cobat se retire de la Républiue démocratique du Congo pour se concentrer sur ses activités extractives au Canada. Elle invoque la déterioration du climat des affaires.

Dans un communiqué de presse (à lire ici), l’entreprise minière canadienne a annoncé se retirer de la République démocratique du Congo. En mai 2017, la compagnie minière avait signé une lettre d’intetion avec JayBird Invest, associé de Madini Minerals.

L’investissement portait sur la prise de participation dans sept projets cuivre/cobalt d’une superficie de 19.000 hectares dans l’ancienne province du Katanga (voir image ci-dessous). A l’époque, Trent Mell, le CEO de First Cobalt, avait évoqué le potentiel de la RDC: « La RDC représente plus de 60% de la production mondiale de cobalt et nous y voyons un important potentiel d’exploration ».

 

Source: First Contact – https://firstcobalt.com/projects/dr-congo/

Aujourd’hui, l’entreprise minière se voit contrainte de renoncer à son projet à cause du climat des affaires: « la RDC demeure géologiquement très attractive, explique le CEO de First Cobalt, cependant, le climat des investisements s’est déterioré depuis l’annonce du projet ».

La rédaction

Commenter

Cliquez-ici pour commenter