FMI: une croissance de 3,4% prévue en 2018 en Afrique

Dans un rapport paru ce lundi, le FMI annonce une croissance de 3,4% en 2018. L'institution de Bretton-Woods prévient cependant que l'incertitude politique qui prévaut sur le continent africain et particulièrement au Nigeria et en Afrique du Sud risque de plomber cette embellie.

De 2,6% en 2017 à 3,4% en 2018, l’économie africaine au sud du Sahara devrait profiter d’une embellie selon le FMI dans un rapport. Cependant, l’institution de Bretton-Woods conditionne cette embellie à la résolution de l’incertitude politique sur le continent africain notamment au Nigeria et en Afrique du Sud. En effet, au Nigeria, la maladie du Président Buhari fait planer un doute sur sa capacité à diriger la première économie d’Afrique subsaharienne. En Afrique du Sud, la présidence de Jacob Zuma est empêtrée dans une série de scandales les uns plus retentissants que les autres. Il est possible qu’en décembre l’ANC, le parti au pouvoir, se cherche lors de son congrès un nouveau leader.

Pour maintenir une croissance positive, le FMI recommande aux pays africains de diversifier leurs économies afin de réduire leur dépendance aux matières premières et au pétrole, de mettre en place des réformes fiscales afin d’attirer les investissements privés.

La rédaction

Commenter

Cliquez-ici pour commenter