L’alimentation représente 62,3% des dépenses totales des ménages congolais

L’alimentation représente 62,3% des dépenses totales des ménages congolais, selon le président de l’Union des ingénieurs agronomes pour le développement du Congo (UNIADC), Pontien Muteba qui l’a révélé jeudi à Kinshasa, au cours d’un entretien avec l’ACP.

Citant le rapport 2017 de la FAO, Pontien Muteba souligne que la malnutrition aiguë touche près de 8% des enfants de moins de 5 ans, tandis que la 2ème enquête démographique et de santé (EDS II 2013-2014) montre une prévalence de la malnutrition chronique  de 43% dont 23% présentant  une insuffisance pondérale.

Dans le cadre intégré de classification de sécurité alimentaire note la source, l’enquête précise qu’en mars 2016, 33 millions des personnes classées aux niveaux 3 et 4, ont connu l’insécurité alimentaire chronique modérée et sévère. En milieu rural l’outil IPC fait état de 6 millions des personnes en phase de crise alimentaire et des moyens d’existence aigus sur l’ensemble de la RDC.

Malgré les 80 millions des terres arables dont dispose la RDC, moins de 10 millions d’hectares seraient exploités, sa diversité climatique, son important potentiel, son réseau hydrographique, son irrigation évaluée à 7 millions d’hectares, ses ressources halieutiques de 707.000 tonnes des poissons, son élevage susceptible de supporter plus de 40 millions de têtes de gros bétail, ces richesses énormes demeurent inexploitées, a ajouté la source. Sur le plan environnemental, la RDC possède la seconde plus grande étendue de forêts tropicales du monde d’environ 152 millions d’hectares mal exploitées aussi, a encore rappelé M. Muteba.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter