Vodacom Congo continue d’investir et de déployer son réseau 3G : Busanga et Kakula désormais connectées!

Vodacom Congo, 1er réseau 3G en #RDC, franchit une nouvelle étape dans l’expansion des infrastructures de son réseau et dans la connectivité des zones rurales par l’installation de la connexion 3G dans les villes de Busanga et Kakula, dans la province du Lualaba.

L’accélération de la diffusion de l’information, grâce à l’installation des nouvelles technologies mobiles en République Démocratique du Congo (RDC), joue un rôle indéniable dans le développement économique de notre beau pays. Et, dans le cadre de sa mission de connecter les individus afin qu’ils vivent un meilleur présent et bâtissent un avenir radieux, Vodacom Congo investit dans le développement des infrastructures et l’expansion du réseau afin de garantir la connectivité de toute la population. En effet, le géant des télécommunications en RDC pense que l’accès à la communication n’est pas un privilège uniquement réservé à ceux vivant dans les grands centres urbains mais, plutôt, un droit pour chaque congolais. 

Busanga et Kakula en mode 3G

Au cœur de la province du Lualaba, les localités de Busanga et Kakula, situées respectivement à 400 kilomètres et 395 kilomètres de Lubumbashi, viennent de bénéficier de l’avancée technologique de Vodacom en passant sur le réseau 3G. Les habitants de ces villes minières expérimentent désormais les avantages de la 3G de Vodacom : une technologie qui leur permet non seulement d’améliorer la communication au sein de la population, d’accélérer les échanges commerciaux, d’obtenir la capacité nécessaire pour satisfaire des usages mobiles grandissants en appels vidéo, téléchargements de contenus multimédias et jeux en haute définition mais, surtout, de s’ouvrir au monde.

Le 1er réseau 3G en RDC en terme de surface couverte et de communautés atteintes a une fois de plus matérialisé sa mission en permettant aux abonnés de Busanga et Kakula d’expérimenter, eux aussi, une vitesse de connexion allant jusqu’à 26 Mb/s.

La 3G de Vodacom Congo offre ainsi à ces localités, jusqu’ici écartées de la révolution internet, des opportunités pour une meilleure communication à l’instar des grandes villes.

Une stratégie d’investissement qui porte ses fruits

La troisième génération de normes de téléphonie mobile (3G) est apparue durant l’année 2012 en RDC. Cette norme est la première qui permet l’échange simultané de la voix et de données avec un débit suffisant pour répondre aux besoins des applications multimédias. Elle marque l’opportunité de l’entrée réelle du smartphone dans ces deux villes et permettra à nos clients de jouir d’une nouvelle expérience Internet.

Chaque jour, les équipes de Vodacom Congo sont mobilisées pour déployer un plus grand réseau national 3G, représentant 29% de sa couverture totale, et 4G pour que tous les congolais profitent d’une expérience de qualité, partout et à tout moment.

Par cette stratégie de migration vers le réseau 3G de Vodacom Congo, l’opérateur témoigne son intérêt pour la couverture numérique des zones rurales dont la majorité bénéficient encore de la 2G, mais aussi, de sa volonté à offrir de meilleurs services à ses abonnés, de conserver une longueur d’avance dans le domaine de TIC et de demeurer le meilleur opérateur téléphonique du pays.

Avec la 3G de Vodacom Congo, premier réseau en terme d’innovations technologiques, le Congo profond s’ouvre au monde avec plus de connectivité entre les grandes villes et les zones rurales. Les distances sont de plus en plus raccourcies, les données et informations sont partagées à grande vitesse, davantage de liens se tissent entre les personnes et le développement socio-économique en découle pour le bien-être des communautés rurales.

Avec le réseau Vodacom Congo, le futur réserve encore plus aux habitants de Busanga, Kakula et de toutes nos communautés rurales. Ready ?

Commenter

Cliquez-ici pour commenter