Home La une Les entreprises minières contribuent au budget de l’État en RDC à une hauteur de 18% seulement

Les entreprises minières contribuent au budget de l’État en RDC à une hauteur de 18% seulement

0
Les entreprises minières contribuent au budget de l’État en RDC à une hauteur de 18%  seulement

Le fond Monétaire international (FMI) a fixé à 20, le taux de pourcentage de la participation des entreprises extractives au budget de l’État, pour être qualifié. Selon rapport de l’initiative pour la transparence des Industries Extractives (ITIE) 2016, les entreprises extractives ont contribué au budget de l’État à hauteur de 18%, le pays a frôlé le critère de la FMI pour être classé pays minier, donc le seuil est fixé 20%.

Selon Jean-Claude Katende, Membre du comité exécutif de l’ITIE-RDC, il était question au cours de cette séance, de disséminer le rapport ITIE 2016 aux journalistes, pour qu’à leur tour, ils puissent diffuser ces informations aux congolais. Cela, d’autant plus que la finalité du travail de l’ITIE consiste à susciter un débat public sur le secteur extractif et permettre à ce que les recettes profitent à la population.

Pour Jean-Claude Katende, Membre du comité exécutif de l’ITIE-RDC, la publication de ce rapport à une mission mobilisatrice, << la finalité du travail de l’ITIE consiste à susciter un débat public sur le secteur extractif et permettre à ce que les recettes profitent à la population .>> A t-il dit aux journalistes,

<< Selon ce rapport 2016, seulement 116 entreprises minières ont participé et contribué au budget national à plus d’un milliards des USD. Cela, sur les 264 d’entre elles qui ont été comptabilisées. De l’autre côté, dix entreprises pétrolières sur onze, ont contribué avec une somme de 115 millions USD. Ces entreprises pétrolières et minières ont contribué aux exportations dans l’ordre de 98 % alors qu’au budget de l’Etat, elles n’ont participé qu’à 18 %. Ce qui veut dire que nous sommes en-dessous des critères fixés par les Fonds Monétaire International (FMI) pour être qualifié d’un pays minier. Il faut dire que le secteur extractif a encore beaucoup de problèmes », relève-t-il.

Les recommandations de l’ITIE-RDC après ce rapport de résume en l’amélioration de la transparence par le gouvernement et soutenir la bonne gouvernance à tous les niveaux.

Économico.cd

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here